Coming soon !

C´était une journée d´avril froide et claire. Les horloges sonnaient treize heures. Winston Smith, le menton rentré dans le cou, s´efforçait d´éviter le vent mauvais. Il passa rapidement la porte vitrée du bloc des « Maisons de la Victoire », pas assez rapidement cependant pour empêcher que s´engouffre en même temps que lui un tourbillon de poussière et de sable.

Le hall sentait le chou cuit et le vieux tapis. À l´une de ses extrémités, une affiche de couleur, trop vaste pour ce déploiement intérieur, était clouée au mur. Elle représentait simplement un énorme visage, large de plus d´un mètre : le visage d´un homme d´environ quarante-cinq ans, À l´épaisse moustache noire, aux traits accentués et beaux.

Winston se dirigea vers l´escalier. Il était inutile d´essayer de prendre l´ascenseur. Même aux meilleures époques, il fonctionnait rarement. Actuellement, d´ailleurs, le courant électrique était coupé dans la journée. C´était une des mesures d´économie prises en vue de la Semaine de la Haine.

Son appartement était au septième. Winston, qui avait trente-neuf ans et souffrait d´un ulcère variqueux au-dessus de la cheville droite, montait lentement. Il s´arrêta plusieurs fois en chemin pour se reposer. À chaque palier, sur une affiche collée au mur, face À la cage de l´ascenseur, l´énorme visage vous fixait du regard. C´était un de ces portraits arrangés de telle sorte que les yeux semblent suivre celui qui passe. Une légende, sous le portrait, disait : BIG BROTHER VOUS REGARDE.

...